Poster un commentaire

Tantra : origines (III)

vajrayoginimandala

Introduction au Tibet

« Transmis par de nombreuses lignées dont certaines trouvent leur source il y a 5 ou 6 mille ans dans la vallée de l’Indus, le Tantra est une voie non-duelle qui est parvenue à son apogée entre le VIIème et le XIIIème siècle, dans le royaume d’Oddyana, au Cachemire voisin et en Assam, situés aux antipodes de la chaîne himalayenne. D’Oddyana, Padmasandava introduisit le Tantra au Tibet au VIIIème siècle alors qu’à la même époque il se diffusait dans toute l’Inde et au Népal mais aussi en Chine, au Japon et en Indonésie. »
Extraits de « La voie » de Daniel ODIER

Première vague

« Si l’on en croit une tradition apparemment sans grands fondements historiques, son introduction au Tibet remonterait au milieu du VIIe siècle. Mais l’empereur tibétain d’alors, Songtsen Gampo, ne fit construire que quelques temples, suivant en cela les souhaits de deux de ses femmes, l’une chinoise, l’autre népalaise. La véritable diffusion n’eut lieu qu’au siècle suivant, quand son descendant Trisong Détsen invita sur le haut plateau trois maîtres spirituels du monde indien. L’un, Shantarakshita, se chargea plutôt de transmettre les enseignements des deux premiers véhicules, contribuant ainsi à créer un embryon de structure monastique dont le principal foyer fut Samyé, le premier monastère du haut plateau, bâti vers 770 sur les berges sablonneuses du Brahmapoutre. Les deux autres, Vimalamitra et Padmasambhava, transmirent les enseignements du bouddhisme tantrique à une poignée de disciples, généralement issus des grands clans nobles du pays. Des deux, l’histoire retient surtout Padmasambhava, dont les hauts faits, à la croisée de la magie et du spirituel, firent de lui, pour les Tibétains, le « second Bouddha ». Les aléas de la politique intérieure eurent tôt fait de réduire presque à néant cette première vague de diffusion et vers le milieu du IXe siècle, le bouddhisme disparut presque complètement du Tibet. »
Extraits de « Le bouddhisme tantrique au Tibet » de Laurent Deshayes

Seconde vague

« Une seconde vague de transmission eut lieu aux XIe-XIIe siècles. À l’initiative de la famille royale du Gugé, un petit royaume de l’ouest tibétain, une première vague de traducteurs partit en Inde, puis ce fut au tour d’Atisha (982-1054), l’un des principaux enseignants indiens, d’être invité sur le haut plateau où il arriva en 1042. Dans le même temps, d’autres Tibétains partaient vers l’Inde du Nord et le Népal pour y trouver des maîtres qualifiés et séjourner parfois dans les grands centres monastiques d’alors tels Nalanda (Bihar) et Vikramashila (Bengale). Les Tibétains se rattachèrent alors aux lignées de transmission spirituelle détenues par des mystiques indiens comme Naropa ou Virupa. Les traducteurs, dont les plus fameux sont certainement Marpa (1012-1099) et Drogmi (992-1074), eurent à charge de transmettre à leur tour ces enseignements sur le haut plateau. La tradition monastique, dont il existait une survivance de la première diffusion, fut largement ranimée par Atisha, puis par Sri Bhadra Kaché Panchen, « l’érudit et lettré du Cachemire », ainsi que les Tibétains se souviennent de lui. Ce fut donc surtout les traducteurs, laïcs pour la plupart, qui participèrent à la diffusion du bouddhisme tantrique tibétain. »
Extraits de « Le bouddhisme tantrique au Tibet » de Laurent Deshayes

Cet article contient des mots qui cherchent à décrire ce qu’est ou ce que n’est pas Tantra à mon sens.  La  meilleure compréhension restant l’expérimentation, je vous invite à expérimenter Tantra !

Eric

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le publier sur votre blog, le partager sur Facebook et Twitter, cliquer sur « J’aime » ou faire un don via Paypal.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :