Poster un commentaire

Interview de Jean-loup THIRY

Depuis que je m’intéresse à Tantra, je rencontre avec plaisir des praticiens, des enseignants tantriques et/ou des tantrikas en France et à l’étranger. Je souhaite connaître et partager leur vision de Tantra. Je réalise donc une série d’interviews courtes. Aujourd’hui, je suis accueilli par Jean-Loup THIRY dans sa demeure à Nancy (54).

1) Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Jean-Loup THIRY, j’ai 84 ans et je suis retraité. J’ai été DRH chez SANAL-ECO une entreprise qui gérait des épiceries de quartier.
J’ai également été instructeur militaire pendant longtemps. Je suis professeur de Yoga depuis 1976. A ma retraite à l’âge de 55 ans, je me suis lancé dans le Yoga.
Je donne des cours de Hatha Yoga et de Yoga du Cachemire à l’Atelier du passage bleu à Nancy où je réside. J’anime également des stages depuis 15 ans en Lorraine avec une amie. Je suis membre de la FIDHY.

2a) Qu’est-ce qui vous a amené à Tantra ?

Je suis catholique et j’ai beaucoup fréquenté le bouddhisme et l’hindouisme. J’ai été impressionné par leur ouverture. J’ai ainsi décidé de me rendre en Inde en 1978 pendant un mois afin de me rendre compte de la manière dont les Indiens vivaient cette spiritualité dans leur pays.
Puis j’ai lu un livre de Daniel ODIER qui m’a intéressé et j’ai participé à des stages avec lui en France dans les années 90 et 2000. Cela m’a amené à suivre l’enseignement d’Eric BARET et enfin celui de Parvathi NANDA NATH.

2b) Que vous a apporté Tantra ?

Le Shivaïsme du Cachemire naît de l’Advaita Vedânta. Tout est manifestation de la divinité. D’une part, cela engendre une ouverture considérable. D’autre part, il n’y a pas de supériorité fondamentale d’origine entre vous et moi.

La simplicité : entrer en contact avec la création (être humain, animal,..) vous permet d’entrer en contact avec le divin. Il n’y a pas d’autres réalités que la réalité. Les expériences d’éveil nous font prendre conscience que nous sommes Un avec le Tout. A ce moment, le « je » disparaît.

Un moment d’Eveil est un sentiment océanique. Le sentiment que vous êtes Un avec la Nature. J’ai eu une expérience très courte de la disparition du « je ». J’étais en face de quelqu’un. A un certain moment, je ne pouvais plus dire « je ». Par exemple, je ne pouvais dire « je voyais » mais « vu ». Mais par qui ? La sensation que si la personne avait marché vers moi, elle n’aurait rien trouvé. J’avais disparu.

La découverte de Tantra n’a rien changé à mon rapport à la divinité. Cela a relativisé considérablement l’influence à la hiérarchie, des dogmes et des principes.

3) De quelle manière pratiquez-vous Tantra personnellement aujourd’hui ?

Je préfère l’expression Shivaïsme du Cachemire à Tantra. Le terme tantrique a une connotation trop sexuelle à mon goût.

Par les micro pratiques. Ce sont des exercices très courts de présence : je suis en train de boire, c’est frais et fruité; je touche une plaque de marbre, c’est frais et c’est lisse; je marche, mon pied s’enroule et se déroule; je descends l’escalier, je suis dans la rue Saint-Jean, que je connais par coeur et je la regarde comme si je la découvrais pour la première fois.

Par le Yoga. Ma pratique est double. Je fais du Hatha Yoga (maîtrise du corps, du souffle et du mental) et je fais du Yoga du Cachemire (recherche de la présence). Postures et étirements. Je propose des cours de Yoga (5 fois par semaine) et je pratique personnellement 2 ou 3 fois par semaine pendant environ 1 heure chez moi, plutôt le matin entre 10h et 12h, rarement l’après-midi.

Et je médite tous les jours.

4) Quels sont les bienfaits que vous ressentez et vous percevez également chez vos élèves ?

J’étais un homme assez rapide et pas intériorisé du tout, c’est-à-dire beaucoup dans le mental et toujours dans l’action.
La pratique du Shivaïsme du Cachemire m’a permis d’être posé, d’être plus calme et d’avoir un esprit plus égal.
Aujourd’hui, je suis capable de maîtriser mon mental comme je le désire, c-à-d d’avoir une véritable écoute.

Ma respiration s’est ralentie et je peux la maîtriser.

J’ai moins de tension dans le corps, plus de souplesse, une meilleure écoute du corps. Une capacité de sentir lorsque je vais trop loin.

J’ai des retours très positifs de mes élèves. Cela change pas mal de choses dans leur vie. Davantage de prises de conscience de ce que l’on veut, de qui on est, de ce que l’on fait. De la détente. Et une meilleure capacité de gérer ses émotions.

5) Avez-vous un livre de chevet tantrique ?

Non… Il y a éventuellement un livre d’Eric BARET, intitulé « L’abandon », certainement un de ses meilleurs livres.

6) Pour plus d’informations

Se rendre sur atelierdupassagebleu.e-monsite.com/pages/bien-etre/yoga.html ou par email loumarie.thiry@orange.fr

>> retrouvez l’intégralité de l’entretien audio

Cet article contient des mots qui cherchent à décrire ce qu’est ou ce que n’est pas le tantrisme au sens de Jean-Loup THIRY. La meilleure compréhension restant l’expérimentation, je vous invite à pratiquer Tantra !

Alors, qu’attendez-vous?

Eric

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le publier sur votre blog, le partager sur Facebook et Twitter, cliquer sur « J’aime » ou faire un don via Paypal.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :